Plat du jour - Ailleurs

Le consortium du Jambon de Parme dans la tourmente du bien-être animal

Ecrit par Fred Ricou le 27.03.2018

La presse s’enflamme ! Le Jambon de Parme va être mis au pilon ! Lundi, en fin de matinée, les rédactions ont reçues un communiqué de Welfarm, association dont nous avons déjà parlés spécialisée dans la protection mondiale des animaux de ferme, pour alerter sur les conditions d’élevage des cochons italiens qui servent à faire le fameux Jambon de Parme.

 

Photo Welfarm
 
Le titre en gros : « Une vidéo révèle la face cachée du Jambon de Parme ». Welfarm l’affirme, les conditions d’élevage des cochons ne répondent pas à la communication qu’en fait le Consortium italien. Ainsi, dans une longue vidéo on peut voir les pitoyables conditions de vie des porcs « animaux malades ou blessés, des cochons morts au milieu des vivants, des carcasses laissées à l’abandon dans les couloirs, des conditions d'hygiène déplorables, un sol couvert d’excréments et un mépris total des besoins fondamentaux des cochons ». Welfarm souligne même que le cahier charge de l’AOP mentionne pourtant « le bien-être animal ».
 
Le Jambon de Parme représente 51% des ventes de toutes les AOP et IGP italiennes, 476 000 jambons ont été importés en 2016. C’est le troisième jambon cru le plus vendu en France…

Attention, certaines images sont très dures : 
 

 
Déjà mis en cause en 2016, il y a quelques heures, le Consortium a tenu à communiquer « Le Consortium réitère que ses 145 producteurs associés n'ont jamais été dénoncés ou condamnés pour mauvais traitements d'animaux. Il exhorte les auteurs des vidéos à révéler les noms des élevages mis en cause dans leur enquête et à établir un rapport afin de permettre aux autorités compétentes d'effectuer les vérifications nécessaires » et d’ajouter « Le Consortium condamnera toujours la violation des règles en matière de bien-être animal et dénoncera toujours ces actes criminels, intolérables dans la société actuelle. »
 
Quant au bien-être animal, le consortium de répondre : « La question du bien-être animal, elle, est régie par les lois européennes et italiennes dans tous les pays et pour tous les produits d'origine animale. Ces lois imposent des contrôles dans ce domaine au Ministère de la Santé qui les exécute par l'intermédiaire des services vétérinaires locaux et nationaux. »
 
Il est réellement compliqué de savoir qui a entièrement raison, mais, il est vrai qu’à cette heure, Welfarm a été assez vague dans sa description du lieu où ont été prises ces images « en Lombardie (Italie), dans 6 élevages intensifs de porcs destinés à la production de jambons », ainsi le consortium demande des lieux et des noms. En 2016, lors de faits similaires, le Consortium n’avait pu que reconnaître les faits qui lui étaient reprochés, les avait ainsi condamnés et réclamé des sanctions.

 

Retour en haut

http://7detable.com/article/ailleurs/le-consortium-du-jambon-de-parme-dans-la-tourmente-du-bien-etre-animal/2086