Les grands textes

Élisée Reclus

 

 

 

 

 

 

IL A DIT

 

 

Je vis parce que j'agis1.

La théorie de la marche, c'est de marcher, la théorie de la bonté, c'est d'être bon2.

Celui qui ne veut pas ne fera jamais rien, celui qui veut fera toujours un peu plus, et le peu qu'il fera l'aidera à faire davantage3.

En général, ceux qui parlent ne sont pas ceux qui agissent. À cet égard, il y a dans la société une véritable division du travail4.

Je ne puis m'empêcher d'éprouver une certaine honte, car enfin, nous étions défendus par un avocat, ce qui est d'un mauvais exemple5.

Pas moyen d'éviter les reporters6.

Moi qui ai été porteur, portefaix, menuisier, marchand de morue, moi qui ai brigué d'un cordonnier l'honneur de devenir un de ses commis7.

Voici trois mois que je suis un consommateur inutile ; il me tarde de redevenir un producteur8.

Travaillons à nous rendre inutiles9.

Ils me croient un peu fou ou, comme ils le disent poliment, monomane10.

Je suivais de préférence les couples amoureux : je cherchais à démêler dans les regards et les sourires ce qu'il y avait de vrai et ce qui était faux, l'amour sincère et l'imposture11.

J’ai dû ordonner mes rêves de la nuit de manière à les faire servir à ma besogne : je me réveille souvent enrichi d’une idée que je crois bonne12.

Le travail et l'industrie ne sont rien sans la liberté13.

Je viens de recevoir une lettre d'un esclavagiste, me qualifiant de « digne successeur de Marat et de Robespierre14 ».

En théorie, je suis le frère de tous ces mendiants que je rencontre, mais […] j'ai du pain, et ces gens n'en ont pas toujours15.

La grande question est celle du pain, autrement dit de la propriété. Quel que soit le sujet traité en apparence, c'est de cela qu'il s'agit16.

Mes opinions [me font] considérer la richesse comme un véritable crime17.

Il n'y a pas de position sans autorité plus ou moins tyrannique18.

Tout progrès, devenu dogme, se change graduellement en obstacle19.

J'aime assez les pots de terre qui vont se réduire en tessons contre les pots de fer20.

Ma dignité de géographe quoiqu'anarchiste, d'anarchiste quoique géographe21.

Pour que la révolte m'intéresse, il faut qu'elle ait un caractère mondial, dirai-je, qu'elle soit faite pour le bonheur du genre humain22.

Hommes libres, quel que soit notre lieu natal, nous n'avons pas à nous plaindre des agissements de nos ennemis. […] Nous n'avons qu'une façon de leur répondre, faire sans eux et contre eux ce que nous savons être utile pour le bien commun23.

Mon idéal est cet arbre de la Cafrerie, où se sont nichés des milliers d'oiseaux, les « républicains », heureux de leur force, regardant sans frayeur le vautour qui plane dans l'air au-dessus de leur cité24.

Notre vie, la vôtre comme la mienne, la mienne comme la vôtre, présente de singulières contradictions entre les principes et la conduite, ou du moins en présenterait-elle si l'une des conditions de la vie normale n'était pas la vie elle-même25.

L'impression de la beauté précède le sens du classement et de l'ordre26.